Bienvenue chez CENTURY 21 Agence de la Gardiole, Agence immobilière FRONTIGNAN 34110

Reconfinement et immobilier : qu’est-ce qui change ?

Publiée le 14/11/2020

Reconfinement et immobilier : qu’est-ce qui change ?

 
 

Le reconfinement entraîne de nombreux nouveaux bouleversements, et l’immobilier n’est pas en reste. Mais certains projets sont encore possibles, comme les travaux et les diagnostics. Les assemblées générales de copro, en revanche, doivent se tenir à distance.

VOUS POUVEZ RÉALISER DES TRAVAUX CHEZ VOUS

Pendant toute la durée de l’Acte 2 du confinement, il est encore possible de réaliser des travaux dans son domicile. Que vous ayez le projet de faire construire un logement neuf ou que vous ayez prévu des travaux de rénovation (énergétique notamment), le secteur du BTP et les artisans peuvent poursuivre leur travail et intervenir chez leurs clients tout en garantissant la sécurité de tous.

Dans le même ordre d’idée, le commerce de gros et de détail reste également en activité, ce qui signifie que les professionnels du BTP pourront continuer de s’approvisionner en matériaux de construction sans difficulté.

FAIRE RÉALISER DES DIAGNOSTICS EST ENCORE POSSIBLE

Le gouvernement ne souhaite pas paralyser le secteur de l’immobilier, or les diagnostics sont obligatoires dans le cadre d’une vente immobilière, et il est impossible de les effectuer à distance. La réalisation de ces diagnostics techniques est donc encore possible, et les diagnostiqueurs certifiés peuvent continuer d’intervenir au sein des logements, dans le respect d’un protocole sanitaire strict.

PARTICIPER À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES COPROPRIÉTAIRES UNIQUEMENT À DISTANCE

Les assemblées générales de copropriétaires sont suspendues en présentiel, les regroupements de personne étant actuellement prohibés. Ces assemblées générales ne peuvent donc plus se tenir physiquement, mais il est cependant possible de les organiser à distance, notamment en visio. Durant le premier confinement du printemps, le gouvernement avait validé la possibilité de réunions d’assemblées générales dématérialisées, et cette possibilité devrait, là encore, être de nouveau accordée.

 

Notre actualité