Bienvenue chez CENTURY 21 Agence de la Gardiole, Agence immobilière FRONTIGNAN 34110

Votre résidence principale est-elle assurée en cas d'incendie ? 🧯🔥

Publiée le 18/09/2020

Votre résidence principale est-elle assurée en cas d'incendie ? 🧯🔥

 
 

Comprise dans l’assurance habitation, la garantie incendie est indispensable pour être protégé en cas d’incendie dans son habitation. Pourtant, peu d’assurés prennent le temps de vérifier les garanties dont ils bénéficient. Indemnisation, exclusions contractuelles… que couvre cette assurance exactement ?

ASSURANCE HABITATION : COMMENT ÊTES-VOUS COUVERT EN CAS D’INCENDIE ?

Tout contrat d’assurance multirisque habitation (MRH) doit couvrir l’assuré si un incendie survient dans sa résidence principale. La garantie incendie de l’assurance habitation couvre les dommages matériels résultant d’un incendie accidentel ou d’un feu engendré par la foudre. Les dégâts causés par la fumée, les explosions et implosions sont aussi pris en charge. La garantie incendie prend également en charge les dommages causés par les secours, comme une porte enfoncée ou des meubles abîmés par les lances à incendie. Précisons que les contrats des différents assureurs ne proposent pas obligatoirement les mêmes garanties. Il est donc nécessaire de les comparer. Il est également possible d’ajouter des options au contrat de base : l’assuré peut notamment ajouter une garantie pour que ses biens précieux et objets de valeur soient couverts en cas d’incendie.

INCENDIE DANS SON HABITATION : LES PROCÉDURES À SUIVRE

Si un incendie survient dans son habitation, l’assuré dispose de 5 jours ouvrés, après la constatation du sinistre, pour le déclarer à son assureur, par lettre recommandée avec accusé de réception. Ce délai doit obligatoirement être respecté. En cas de retard dans la procédure, l’assureur peut procéder à une réduction ou une suppression des indemnités prévues, s’il prouve que le retard lui a porté préjudice financièrement. Dans la déclaration de sinistre, l’assuré doit fournir un maximum d’informations afin de faciliter la procédure d’indemnisation : photographies du sinistre, preuves d’achat des biens perdus, témoignages des voisins, etc. Si l’incendie est d’origine criminelle, la procédure est différente. En effet, l’assuré doit également déposer plainte auprès de la police ou de la gendarmerie, dans les 24 heures qui suivent l’incendie.

GARANTIE INCENDIE : L’INDEMNISATION DE L’ASSURÉ ET LES EXCLUSIONS CONTRACTUELLES

En cas d’incendie, l’indemnisation de la part de l’assurance peut se faire en valeur d’usage, en appliquant un taux de vétusté, ou en valeur à neuf, cette garantie permet de bénéficier d’une indemnisation équivalente au prix d’achat. Dans ce cas, le coût de l’assurance est plus élevé. Certaines clauses du contrat d’assurance peuvent toutefois empêcher l’assuré d’être indemnisé. En effet, l’assuré doit respecter certains devoirs en termes de prévention des risques d'incendies : installation d’un détecteur de fumée, ramonage des conduits, débroussaillage, etc. Si ces actes préventifs n’ont pas été effectués, le remboursement pourra être moindre ou nul. D’autre part, les incendies déclarés suite à une faute ou une négligence de l’assuré (cigarette mal éteinte, fer à repasser resté allumé…) ne sont généralement pas pris en charge. C’est également le cas des incendies engendrés intentionnellement par l’assuré.

Notre actualité